Les conseils de Dr Capsulite

Audition

Le tertiaire concerné par la gêne du bruit au travail

La moitié des personnes actives sont gênées par un niveau sonore trop élevé dans leur environnement professionnel (très fréquent : 17%, souvent : 14%, parfois 20%).

Il s’agit non seulement des secteurs de l’industrie, de la construction et de l’agriculture (68% à 70%) mais également du commerce, de l’administration et des services (53% à 60 %).

Coté dépistage dans le cadre de la santé au travail seul 43% des actifs a effectué un test de l’audition et le tertiaire reste sur ce point très en retard.

( source : enquête JNA-MALAKOFF-MEDERIC-IPSOS)

Seuils de danger pour l’audition

On considère que l’ouïe est en danger à partir d’un niveau de 80 décibels, ou dB (A), durant une journée de travail de 8 heures Si le niveau de bruit est supérieur, l’exposition doit être moins longue. Si le niveau est extrêmement élevé (supérieur à 130 dB (A)), toute exposition, même de très courte durée, est dangereuse.

  • En dessous de 80 dB (A), une exposition prolongée au bruit peut provoquer fatigue, stress, anxiété, troubles de l’attention, troubles du sommeil, troubles cardiovasculaires, hypertension… Il peut également perturber la communication, gêner la concentration, détourner l’attention… et conduire à des accidents du travail.
  • Au-dessus de 80 dB (A), le bruit peut provoquer des bourdonnements, des sifflements d’oreille ainsi qu’une baisse temporaire de l’audition. Toutefois, cette fatigue auditive est réversible et peut disparaître en quelques jours ou quelques semaines à condition de ne pas être de nouveau exposé au bruit durant cette période.
  • À partir de 140 dB (C), un bruit soudain très intense, par exemple lors d’une explosion, peut entraîner une surdité brutale, totale ou partielle, réversible ou non.

Bruit et grossesse

Si le bruit peut provoquer des surdités chez les travailleuses enceintes, il pourrait représenter également un danger pour les fœtus. En effet, au cours des 3 derniers mois de grossesse, l’oreille interne du fœtus est particulièrement sensible. Les bruits riches en basses fréquences (inférieures à 250 Hz) traversent facilement les barrières naturelles qui protègent le fœtus (parois abdominales et utérines, placenta et liquide amniotique) et sont donc potentiellement dangereux pour l’audition des enfants à naître.

Tabac

Le Tabac

En France, 66000 décès (1sur 9) sont dus chaque année au tabac (source planetoscope)

  • Une cigarette en moins équivaut à 11 minutes de vie supplémentaire
  • 37 % des adolescents de 11 à 15 ans fumeurs estiment ne pas pouvoir se passer de cigarettes

Tabac et femme enceinte, les risques pendant la grossesse

Fumer pendant la grossesse comporte de multiples risques pour la grossesse elle-même et pour le développement du fœtus. Le risque le plus connu est un développement insuffisant du feotus principalement causé par le passage du CO dans le sang où il prend la place de l’oxygène. (source Tabac/info/servive)

Le tabagisme passif

Un rapport de L'Académie de Médecine a estimé à 3 000 le nombre de non-fumeurs tués par le tabagisme passif par an en France.

Les risques :

Sur le Fœtus : Retard du développement

Sur le jeune enfant : Un plus grand risque de crise d’asthme et d’infections respiratoires telles que la pneumonie et la bronchite

Sur l’Adulte : pour un non- fumeur, l’exposition à la fumée de cigarette augmente de 50% le risque d’avoir une crise cardiaque ( source TABAC/INFO/SERVICE)

Souffle

Définition de BPCO

Définition de BPCO : Broncho pneumopathie chronique obstructive

La BPCO en France

Plus de 3.5 millions de personnes soit 7.5% de la population adulte sont atteintes de BPCO 16000 malades en meurent annuellement, soit 3% des décès en France (source BPCO association)

Comment fait-on le diagnostic d’une BPCO ?

En prouvant le «  trouble ventilaire obstructif » par une spirométrie

Quelles sont les causes de la BPCO ?

Le tabagisme est de loin le principal facteur de risque dans les pays développés : 30% des fumeurs dont l’intoxication dépasse 1 paquet/jour/pendant 20 ans feront une BPCO soit 2 500 000 cas en France.

Quels sont les symptômes de la BPCO ?

Une toux chronique le matin au réveil «  la toux du fumeur », un essoufflement à l’effort mis sur le compte d’un manque d’entrainement. (Source Pneumocourlancy).

L’asthme en quelques chiffres

Plus de 4 millions d’asthmatiques en France (6.7% de la population et 9% des enfants) 1ere maladie chronique de l’enfant, et provoque 1000 décès par an chez les moins de 65 ans. (Source Asthme et allergies association).

Qu’est-ce que l’Asthme ?

Maladie respiratoire liée à l’inflammation chronique des bronches caractérisée par une obstruction des conduits menant l’air au niveau des poumons (source assuréo).

Les symptômes :

  • Respiration sifflante
  • Oppression thoracique
  • Toux
  • Essoufflement

(Source l’association pulmonaire)

Que faire ?

La spirométrie est un important outil de diagnostic et de prise en charge pour les personnes atteintes d’asthme. Si vous êtes asthmatique et n’avez jamais passé de test de spirométrie, parlez-en à votre médecin.